Samedi 14 octobre 2017 20h30 : Dalva feat Vincent Bucher  - Premier concert de Blues au Boabop ! Sold out

Camille W : Textes & Chant
Marolito : Composition & Guitares
Vincent Bucher : Harmonica
François Lourtie : Saxophones basse, ténor, soprano & Basse électrique
Jérémie Piazza : Batterie
" Le fond du problème, c’est cette mythologie qui nous a permis de conquérir les populations autochtones, et puis de leur forger un destin d’humiliation, de honte et de défaites quotidiennes". Extrait de Dalva / Jim Harrison
 
Dalva, un personnage qui se forge dans la terre de ses ancêtres.
Le blues est un cri du ventre qui libère les âmes et les corps du carcan imposé par le pouvoir. Dalva sillonne ces rails de chair qui lient les mangroves du Mississippi aux marécages de Bruxelles. Nous errons au fil d’un blues qui danse les rythmes touareg ou gnawa, s'inspire des mélodies maliennes, joue le « noise » des déserts urbains, bouscule les frontières du folk et du rock.

Vincent Bucher est un harmoniciste qui explore le cousinage entre le Blues et les différentes musiques africaines. Il joue notamment avec le grand Bluesman malien Boubacar Traoré.

 

 

Au menu : couscous royal

Dimanche 18 juin 2017 17h00 : Jimmy Bonesso & friends

Avec Maxime Charrue et Thomas Engelen en trio piano-percussions-violoncelle

La légende parle d’une extraordinaire rencontre, un trio déjanté qui s’offre le plaisir de partager sans limite une musique qui n’a ni nom, ni frontière…

 

Trois amis et musiciens d’exceptions vous proposent de traverser un univers sonore unique parfumé d’un piano délicat, pigmenté de percussions étincelantes, et enluminé d’un violoncelle volatile. La formation emmenée par Jimmy Bonesso, Max Charue et Thomas Engelen n’attend que de vous surprendre et vous emporter le temps d’un concert !

Samedi 25 mars 20h30 : Nourrir l'Humanité c'est un métier

 

Théâtre documentaire au cœur de notre agriculture. Pour comprendre le déclin de l'agriculture familiale, deux acteurs, dont un fils d'agriculteur, ont entrepris un nécessaire projet de théâtre documentaire. Ils ont récolté les témoignages d'une réalité paysanne qui ne laissent pas indemne. "Nourrir l'Humanité c'est un métier" nous rappelle que derrière cet acte qui nous parait banal — manger — se cachent des histoires poignantes d'hommes et de femmes qui portent un amour infini pour le vivant et pour la vie. 

 

Après 4 ans sur les routes belges et françaises, l’équipe de Nourrir l’Humanité c’est un métier est repartie en interview. Le constat alarmant de la disparition de nos agriculteurs est toujours bien présent, mais il existe des solutions, la transition économique, écologique et sociale est possible et c’est pour en rendre compte que la Cie Art & tça propose cette nouvelle version du spectacle.

La représentation sera suivie d’un échange avec l’équipe artistique.

Une production de la Compagnie Art & tça. Conception,écriture et interprétation: Charles Culot et Valérie GimenezEcriture et mise en scène : Alexis Garcia

 

Vendredi 17 mars.  Sensations tango

 

Stéphane de May, Luc Tooten, Jean Vinclair et Danieal Luca

Samedi 18 février 20h30.  RODOMONTADES

Dans une auberge, le «Capitaine », un fanfaron accompagné de son valet, raconte ses aventures et ses actions d’éclat. Exploits de cape et d’épée, alexandrins, grands sentiments, duels, récits épiques, spectaculaires,… et improbables.

 

Lors de ces récits, les clients et le mobilier de l’auberge sont mis à contribution et l’histoire prend forme sur scène, parfois interrompue par les commentaires de l’aubergiste, un peu sceptique, ou du valet, un peu perdu.

 

Entre deux aventures contées, le Capitaine fait la connaissance d’une Demoiselle mystérieuse arrivée à l’auberge, et qui se montre intriguée par sa démarche de vantardise assumée. Est-ce un Matamore de Commedia dell’Arte qui se vante d'actions d’éclat imaginaires? Un Cyrano qui raconte ses authentiques exploits? Un Don Quichotte qui confond rêves et réalité? La Demoiselle, et le public, se feront leur propre idée au fur et à mesure du spectacle.

 

Les scènes dans l’auberge et les récits d’aventures se succèdent, alternant moments de comédie, escrime théâtrale, chansons, danses, pantomimes, ou scènes plus émouvantes, pour culminer dans une aventure finale où tout s’entremêle en une joyeuse cacophonie.

 

Un spectacle de la Vivre en Fol Cie

 

Jeremy Boosten, Le Capitaine

Barnabé Henri, le Valet, Musiques

Amélie Dierckx de Casterlé, La Demoiselle

Manon Romain, L'Aubergiste, Costumes

Bertrand Daine, Le Baron, Coordination

Jeremy Bruyninckx, Le Pirate de grand chemin

 

Sold out

 

"Réalisé avec l´aide du Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles - Service de la Diffusion" 

Dimanche 22 janvier 17h - MARGAUX VRANKEN Quartet + strings

Margaux Vranken: piano, chant, compositions
Fil Caporali: contrebasse
Matthias de Waele: batterie
Tom Bourgeois: sax soprano et ténor
Diede Verpoest: violon
Nicole Miller: violon
Alma Möller: alto
Ines Iglesias: violoncelle

 photo Pauline Miko.

 

Après de nombreux concerts et l'enregistrement d'un EP avec son groupe PINTO, Margaux Vranken, pianiste, chanteuse et compositrice, se lance dans une nouvelle aventure avec un groupe constitué de 8 musiciens. Oscillant entre jazz et pop, entre musique improvisée et musique écrite, c'est un univers sensible, lumineux et poétique que Margaux Vranken propose. Elle sera accompagnée de son trio (Fil Caporali, Matthias de Waele), de Tom Bourgeois aux saxophones et d'un quatuor à cordes (voir noms ci-dessus).  Le Boabop l’a découverte avec le groupe PINTO en novembre 2013.

 

 

 

 

Samedi 10 décembre 20h30  : 20h30 Raphaël Esterhazy en solo (KONOBA) sold out
Konoba est un projet musical né en Angleterre, lorsque Raphael Esterhazy quitte la Belgique pour y étudier la musique et la production pendant cinq ans.

 

De retour au pays, le compositeur/interprète/producteur décide de continuer son projet, alors porté par l’EP ‘Colours and Shapes’ . Il se retrouve rapidement sur scène aux 4 coins du royaume, notamment aux festivals Les Ardentes, ProPulse, Verdur Rock ou encore dans des salles comme le Botanique, La Madeleine, l'Eden et bien d'autres.

 

En Octobre 2015, Konoba sort un nouveau 5 titres intitulé ‘Konoba EP’.
Le morceau ‘On Our Knees’, fruit d’une collaboration avec le producteur électronique R.O, sort alors comme premier single et atteint rapidement plus de 600 000 vues en lignes.

Ecoutez-le ICI

 

Au menu, tartiflette revisitée

 

La sortie d’un premier album complet est prévue pour fin 2016.

 

Samedi 12 novembre 20h30 : UNCLE WALDO

 

Ne vous fiez pas à l'haleine avinée et au foie gras du vieil Uncle Waldo. Derrière ce nom se cachent Antoine Flipo et Jean-Hugues Adam - piano et saxophone sont partenaires de scène depuis déjà de nombreuses années. Se lançant dans des mélodies dansantes et jazzy, Benoît Deplasse (batterie) et Charlotte Deligne (chant) les rejoignent, l’un amenant rythmes endiablés, l’autre ... une voix. Enfin, Laurent Carton (basse) rejoint fraîchement la troupe pour donner à Uncle Waldo sa forme actuelle. Ils vous emmènent dans leur univers swing qui vous fera bouger à en perdre toutes vos plumes !

 

Et en première partie, GLASS MUSEUM, gagnant du Tremplin 2016 du Festival de Dour, en collaboration avec la Ferme du Biéreau Ce duo instrumental  composé du pianiste Antoine Flipo et du batteur Martin Grégoire et influencé par des artistes de jazz moderne comme Gogo Penguin, BadBadNotGood ou Mouse On The Keys, tisse une musique à la fois dynamique, lyrique, et mélancolique, emmenant l’auditeur dans un univers fragile où piano et batterie s’entrechoquent dans un éclat d’énergie.

 

 

 

 

 

Samedi 22 octobre 20h30 :Quand Fatima se fait appeler Sophie

 

C’est l'histoire vraie d'une jeune femme qui a fui le Moyen-Orient peu de temps après l'attentat suicide de son mari. Elle arrive clandestinement en Belgique où elle souhaite commencer une nouvelle vie. Fatima observe les femmes belges et devient peu à peu Sophie. Elle nous raconte le périple qui la menée jusqu'à nous, sa vie là-bas et sa vie ici. 

 

Produit par l'asbl Arab Women’s Solidarity Association-Belgium. Auteur : Ali Bader - Metteuse en scène : Laurence Katina -  Comédienne : Séverine de Witte

 

 

Samedi 10 septembre 20h30

Donato, contrebasse

Collard-Neven, piano

Tanguay, batterie

Deux piliers de la scène québecquoise, complices de longue date, Michel Donato et Pierre Tanguay sont rejoints par Jean-Philippe Collard-Neven, pianiste belge atypique naviguant entre le jazz et le classique.
A travers leurs compositions, ils vous proposent une musique libre et spontanée et abordent la formule consacrée du trio avec fraîcheur.
A trois, leur jeu s' impose avec une force tranquille et un naturel dénué de toute agitation inutile. Avec une prédilection pour les tempi lents, leur musique orne le silence avec délicatesse et semble ménager de l'espace entre les sons. Chaque instrument y trouve sa place et l'écoute est le maître mot.

 

au menu : petite soupe d'été - brochettes de volaille accompagnées d'un gratin de légumes méditerranéens et coulis de tomate - glace au lait d'amande, nectarines rôties, thym et miel

 

Silvia Bazantova & Friends 

Dimanche 19 juin - 17h00

Silvia Bazantova - Piano/Chant

Jerôme Baudart - Percussions

Thomas Engelen - Violoncelle/ Basse électrique

Olivier Demaret - Guitare

 

Violoniste de formation, Silvia Bazantova décide d'accomplir son rêve d'enfance, interpréter ses propres chansons et compositions en s'accompagnant du piano, instrument qu'elle chérit et joue depuis ses 11 ans. Habituée à chanter et accompagner les rassemblements de famille et de choeur, ses influences vont du gospel en passant par la soul, le blues et le jazz. Entourée d'amis rempli d'idées et de créativité, elle a à coeur de vous faire passer son amour pour la vie. Avec une voix énergique et sensible, c'est sur scène que Silvia Bazantova prend toute son ampleur. Elle installe une atmosphère chaleureuse et amicale, entraînant son public dans son univers habité, drôle et surprenant.

 

Musique - Samedi 9 avril 2016– « Walk on the moon »

Si le reggae est un genre issu de brassages culturels, d’héritages et d’appropriations musicales, Walk on the Moon est alors le catalyseur rêvé pour vos oreilles et vos esprits. Les 8 musiciens sont au service d’une réalité parfois rugueuse parfois idéale, interprétée avec authenticité par une chanteuse engagée et convaincante. La recherche de nouvelles sonorités et la transgression des concepts établis est une valeur prioritaire lors de la création des morceaux. Pas de prise de tête au rendez-vous, mais bien de l’énergie à revendre! Abandonnez votre esprit le temps d’un concert et laissez vous simplement porter par la vague déferlante du roots rock reggae !

 

Marie Gustin : Chant
Stany Lecharlier : Guitare
Thibaut Nguyen : Basse
Quentin Nguyen : Clavier
Augustin Dive : Saxophone alto, tenor, soprane
Philippe Quewet : Saxophone baryton
Antoine Dawans : Trompette
Laurent Rhainotte : Batterie

 

Musique - Samedi 20 février 2016 - Beren Gieren

Fulco Ottervanger (piano), Lieven Van Pée (basse), Simon Segers (batterie)  Basé sur les compositions de Fulco Ottervanger, le jeune trio est en recherche constante de nouvelles formes, défiant avec brio la puissance de l'improvisation, et fournissant la preuve solide que l'or peut encore jaillir de l'union d'un piano, d'une basse et d'une batterie.  Depuis leur création en 2009, les membres de De Beren Gieren ont mis en place un vocabulaire qui leur est propre, épousant une dynamique agitée, passant d'un romantisme fleuri à un pointillisme fracturé. Véritable hybride de consonances et de références, mélange unique des racines du jazz et de techniques de composition classique et contemporaine, jamais leur musique ne sonne artificielle.


Théâtre - Samedi 12 mars 2016– « Pierre et papillon »

De Murielle Magellan (Sous les jupes des filles) avec Valérie Pilate et Jean-Benoît Hologne, dans une mise en scène de Michel Poncelet. C'est l'histoire d'un homme et d'une femme, l'un est timide et renfermé l'autre est légère et pétillante. Ils se sont rencontrés dans la cour d'une école maternelle. Mais s'en souviennent-ils ? Lui, oui, elle, non. De ce "souvenir", Pierre n'en oubliera aucun détail.  Une histoire d'amour qui commence au lycée, et qui s'achève très vite, pour reprendre quelques années plus tard au hasard d'une rencontre. " Pierre et Papillon " nous raconte ce destin croisé et lié. Cet amour jamais synchrone, toujours décalé.  Sont-ils faits pour être ensemble ? Pour vivre ensemble ? Pour s'aimer ?

 

 

 


Théâtre - Samedi 9 janvier 2016 – « Six pieds sur terre »

La mort, plutôt en rire pour ne pas avoir à en crever !

 

Jean-Luc Piraux auteur et interprète solo. On va tous mourir ! Certains plus vite que d’autres. A 55 ans, un homme regarde le sablier de sa vie se vider. Statistiquement, il lui reste vingt ans à vivre. La mort ? C’est déjà demain ! Et c’est du coup l’heure d’aller à l’essentiel. Que se passera-t-il le jour où la maladie nous aura transformé sen pantins tragiques ? « Six pieds sur terre», c’est ça : une injonction, grave et hédoniste, tragique et drôle : puisque nous aurons à en mourir, dépêchons-nous de vivre !

 

 

 

DUO GUY DANEL & NICOLAS HOURT - Dimanche 15 novembre 17h

 

S'il fut notamment second soliste à l'Opéra de Bruxelles et fondateur du Quatuor Danel, L. Guy Danel est surtout passionné par le partage du ' savoir faire ' lié au métier et convaincu que ses acquis ne sont pas un patrimoine personnel. Il est également grand pédagogue et organise de nombreuses master class. Nicolas Hourt aime quant à lui rencontrer des œuvres posant de nouvelles problématiques, mettant son savoir-faire et sa sensibilité au service de partitions variées.

 

 

Programme

1ère partie

 

Leoš Janáček, Pohádka (1923)

Ludwig van Beethoven, 4ème Sonate pour violoncelle et piano opus 102 n°1 (1815)

Anton Webern, 3 Kleine Stücke opus 11 (1914)

 

2ème partie

 

Ludwig van Beethoven, 5ème Sonate pour violoncelle et piano opus 102 n°2 (1815)

Mieczysław Weinberg, Sonate pour violoncelle et piano n°2



TIBIDI, samedi 24 octobre 2015 20h30

Trio déjanté a cappella et théâtral au féminin : chansons françaises, populaires, classiques… et arrangements originaux

Un trio en chanteuses. Partant du la, elles accordent leur voix. Le diapason donne le premier son. Les cils battent, les pommettes saillent. Trois fleurs, une vibration, un regard. Les langues se délient, donnant aux doigts le clic... que les pieds claquent.

Ariane, Julie et Muriel, demoiselles de Bruxelles, chantent d’une seule voix, en choeur, a cappella. On ne sait plus... qui donne le ton, qui sonne l’aigu. De Gainsbourg à Purcell, de Buenos Aires à Madras, du grommelot au français acrobatique, l’humour de ces donzelles fait sonner l’harmonique.

Alors les yeux s’illuminent, les rires scintillent et le silence est d’or. Surprenant voyage dans la chanson, revisitée de fond en comble. Le joyeux trio de comédiennes chanteuses manie à merveille l’art du clin d’oeil et métamorphose le plus classique des originaux.
 

Ariane Rousseau : chant
Julie Leyder : chant
Muriel Legrand : chant

 


 

Samedi 26 septembre 2015 - 20h30 - Collard-Neven (piano), Rassinfosse (contrebasse)


 

ECLECTRIC duo  Jean-Louis Rassinfosse(contrebasse) et Jean-Philippe Collard-Neven (tender, piano électrique) dans un nouveau projet.  " Un duo déjà à la croisée des chemins de deux prénoms composés, ceux d'un pianiste classique et d'un contrebassiste jazzique, qui ensemble font ... de la musique qui ne veut pas se laisser étiqueter dans un compartiment...“La rencontre entre un contrebassiste de jazz et un pianiste venu du classique produit des perles. Cette deuxième récolte retient l’attention sur les talents de compositeur de Collard-Neven et resserre les liens du duo avec ses influences classique (...) Elégance, tendresse et sourires font pétiller ce dialogue intimiste.”  Le Soir

 

30 Mai 2015 20h30 - Steve Houben au saxophone, Bert Cools à la guitare,  Arne Van Dongen à la contrebasse

 



Arne Van Dongen est déjà venu au BOABOP avec Kind of Pink.  Steve Houben, ça doit bien vous dire quelque chose, quant à Bert Cools c’est le petit jeune de la bande, lauréat du Erasmus Jazz Prize en 2010.

Trois générations, trois compositeurs.

Ils ont parcouru tous les genres, tous les styles.

De Panta Rhei à Chet Baker.

De Bill Frisell, à l’opéra de la Monnaie et à Maurane.

De compositions pour le cinéma français

à la danse contemporaine.

Du folk et rock au jazz et classique.

Composer pour le cinéma fait rêver mais il y a peu d’élus, souvent pour des raisons autres qu’artistiques.

Arne Van Dongen a travaillé entre autre pour

Lucas Belvaux (Fr.),

Mike Figgis (UK.), Arte France et Canvas.

Il a aussi rempli un grand coffre de trésors.

Des belles musiques qui n’ont jamais vu la lumière du jour.

Voici l’occasion unique de venir découvrir

une sélection de ces perles cachées.

Interprétées intimement par ce magnifique trio acoustique.

Nous vous invitons à vous laisser aller dans ce bain sonore

bienfaisant.   Une musique pure, avec des mélodies simples, des

rythmes subtils et des harmonies riches.

La musique comme moment partagé

 

 Le 17 mai 2015,17h

 

Musique appliquée

 

Un projet de Denis Pousseur, Jean-Luc Fafchamps et Jean-Philippe Collard-Neven

 

"La classe de musiques appliquées et interactives (MAI) du Conservatoire Royal de Mons a été créée il y a 10 ans. Elle est à ce jour la seule école de Belgique francophone qui offre un cursus dédié à la création musicale en relation avec d'autres pratiques artistiques (cinéma, arts de la scène, arts plastiques, etc.). Dans cet espace à la fois multi-disciplinaire et pluri-stylistique, une attention toute particulière est portée à la relation dramaturgique qui naît de la rencontre entre l’image, la musique, le récit. 


Nous disons parfois que la musique « éclaire » l’image. Et de fait, en surajoutant son émotion propre à une scène, la musique oriente largement sa perception. On peut « éclairer »  une même scène de multiples manières, et cette approche révèle évidemment son principal intérêt quand une musique ne se contente pas de surligner paresseusement ce que l’image nous raconte déjà, mais au contraire nous emmène à entrevoir des choses que nous n’y verrions pas sinon. La musique tisse des liens invisibles et secrets entre les strates du récits, elle extrapole, sublime, révèle, elle est un vecteur essentiel de transmission de l’émotion narrative, même et surtout quand elle ne la déploie pas de manière par trop synchronisée. C’est en tout cas dans cet esprit que sont formés les jeunes compositeurs qui présenteront leurs travaux lors de ce concert.


Toutes les séquences sélectionnées proviennent soit de films muets soit de films dont la bande son originale pouvait être aisément supprimée (car ne comportant aucun dialogue). A l’opposé de ce qui se fait généralement au cinéma, où la bande son est le fruit compliqué d’un large travail d'équipe, le travail de composition a donc consisté ici à reconstituer de manière purement instrumentale un univers alliant selon les besoins les attributs de l’environnement sonore et le commentaire musical. Le dosage entre ces deux approches dépend de la personnalité de chacun de ces jeunes créateurs, tout autant que du contexte filmique. Ainsi,  les rêveries tournoyantes de Storck, comme les images presque minérales de Resnais, se prêtent volontiers à une lecture quasi concertante. Mais, de son côté, l’univers high-tech et événementiel de Gravity emmène le compositeur aux limites d’une sorte de « sound design » orchestral qui se teinte parfois de quelques lueurs de transcendance..."  Denis Pousseur

PROGRAMME :

« Gravity » (2013) d’Alfonso Cuaron, extrait : composition pour ensemble de Nezrin Efendiyeva

« L’année dernière à Marienbad » (1961) d’Alain Resnais, première scène : composition pour quatuor à cordes de Pierre-Emmanuel Leheu

« L’année dernière à Marienbad » (1961) d’Alain Resnais, scène du bal : composition pour  pour harpe et guitare d’Anaïs El Bahyaoui

« Gravity » (2013) d’Alfonso Cuaron, deux extraits :  composition pour ensemble de Elena Tortosa 

« Images d'Ostende » (1929-1930) d’Henri Storck : composition pour violoncelle et piano de Pieter Vandaele

« Free Radicals » ( 1958 - 1979) de Len Lye: composition pour ensemble de Simon Vanneste

ENSEMBLE :

Classe de musique de chambre du Conservatoire Royal de Mons sous la direction de Jean-Philippe Collard-Neven

Flûte
Clarinette
Trombone
Percussions (2)
Piano
Harpe
Guitare
Quintette à cordes

Pour réserver, c'est ICI

 Le 3 mai 2015,17h

 

Harpe à gogo

 

 

De leur rencontre au Conservatoire Royal de Mons (Arts²) naît, pour ces cinq jeunes musiciens passionnés de musique de chambre, le désir de former un quintette.

 

L’ensemble, créé il y a peu, se propose d’explorer le répertoire de musique de chambre avec harpe initié par le célèbre "Quintette instrumental de Paris". Crée en 1922, ce dernier suscita nombre de compositions mettant à l’honneur la harpe entourée d’un violon, un alto, un violoncelle et une flûte traversière. Il fut admiré pendant plus de 35 ans pour la richesse et la variété de ses timbres.

 

Le quintette vous convie à un voyage à travers les paysages de l’impressionnisme musical.

 

Flûte : Guillaume Vanleynseele

Violon : Cédric Allard

Alto : Clément Holvoet

Violoncelle : Marc de Maricourt

Harpe : Alyssia Hondekijn

 

Programme :

Jean Cras ; Quintette pour harpe, flûte, violon, alto et violoncelle (1928)

Joseph Jongen ; Concert à cinq op. 71 pour flûte, violon, alto, violoncelle et harpe (1923)


 

 

 

25 avril 2015 20h30 – « 100.000 tiroirs et des poussières »,  Philippe Vauchel, seul en scène

 

Tout ce qu’on peut conserver dans une vie !  Dans nos garde-robes, nos greniers, nos tiroirs, nos portefeuilles, nos fonds de poche !  Tout ce qu’on stocke dans nos têtes, dans nos cœurs, dans nos ventres,…  Finalement, ne serions-nous pas tous des musées sur pattes, des musées intimes ?  Et que se cache-t-il réellement au fin fond de ces musées intimes ?  Combien de Louvre, de Moma, de Guggenheim faudrait-il construire pour les mettre à l’abri ? Humour, poésie et pépites d’absurdie sont au rendez-vous.

 


 

 

7 Février 2015 20h30 « Douchetchka », Elise Steenackers, adaptatrice/metteuse en scène

 

Un spectacle musico-théâtral pour deux comédiens et trois musiciens. « Douchetchka » cela veut dire «  Petite chérie «  en russe.  Tchekhov a écrit cette nouvelle en 1898 qui retrace la vie d’Olga Plemmiannikova.  Les hommes tombent sous le charme de son sourire désarmant et  « Petite chérie » les aime de tout son être.  Aimer donne un sens à son existence mais que faire lorsque ses grands amours disparaissent un à un de sa vie ?

 

Distribution

 

Léonore Frenois et Tom Mannaerts, comédiens

Corentin Dellicour, violoncelle,

Olivier Maltaux, piano

Sébastien Taminiau, violon

 


 

 



Anne De Keyzer, sculpteur
Anne De Keyzer, sculpteur

Dimanche  25 janvier 2015

 

NOUVEAUX TERRITOIRES (2)

 

 

Le cadeau qu'ils nous ont fait l'année passée nous incite à rééditer l'expérience d'un concert en collaboration avec la classe de composition instrumentale et mixte du Conservatoire de Mons (Arts2).  


Ouvrir nos oreilles à la création des jeunes compositeurs d'aujourd'hui c'est aussi se confronter au risque possible d'entendre l'inouï, les sonorités venues d'ailleurs qui transcendent les modes et les habitudes d'écoutes. Car ces jeunes artistes veulent avant tout nous faire vibrer par delà de cette fameuse "fenêtre ouverte sur le monde" dont nous parlait Léonard De Vinci. Ecouter ces zones peu connues du monde qui est le leur tout autant que le nôtre, s'accrocher à ces aspérités du temps que l'on n'ose pas toujours aborder, voilà donc offerte à nos oreilles cette magnifique subjectivité qui émerge de cette classe de composition du Conservatoire de Mons (Arts2) menée depuis de nombreuses années par le compositeur Claude Ledoux. Ces musiques qui fusent de toutes parts, sans a-priori esthétique, de l'easy listening vers l'expression la plus expérimentale, du romantisme persistant vers les résidus des musiques populaires, ces oeuvres aux expressions variées feront de ce concert une véritable invitation au voyage vers des nouveaux territoires sonores qui en surprendront plus d'un.

 

XXIème siècle aidant, l’électronique sera cette fois de la partie.

Sami STARZMIRI :  "12 fixed men"

·         Zélia Torck, Piano 1

·         Coline Burny, Piano (électrique) 2

·         Lucas Lebacq, guitare électrique solo

·         Jean Toscas, Guitare électrique rythmique

·         Guillaume Sasserath, Basse électrique

·         Maxime Charue, Batterie

Maxime GEORIS : Pièce pour 2 guitares & « The Sound of the Whales did'nt stop the Waves »

 

Romain DOUCHOT : Sonate pour violoncelle et piano – Mouvements 2 & 3

 

Qoutayba ABDALLAH :  « Silence d'automne », pour violon et piano

·         Laura Marchetti, violon

·         Hakim Talbi, piano

                                                 

Geoffrey FRANCOIS :  « Un bruit couleur de Ciel » pour saxophone, piano et électronique

·         Amaury Geens, saxophone

·         Veronique Delcambre, piano

 

Hugues CLAESSENS : Rituel pour saxophone et électronique

·         Amaury Geens, saxophone

 

13 Décembre 2014 20h30 : « L’appel du large »,          Etienne Van der Belen, seul en scène sold out

 

Pour la vieille dame, prendre le large, c’est répondre à l’appel de l’au-delà, s’abandonner, aller à la rencontre de la mort. Pour le jeune homme, c’est se libérer d’un quotidien étriqué, d’une famille trop conformiste, accepter d’embrasser enfin la vraie Vie et réaliser son rêve d’enfant : être, sur scène, un jongleur d’imaginaire.

 

Quelques larmes mais surtout beaucoup de rires et de nombreux fantômes !

 

 

 

Distribution

Ecriture, interprétation : Etienne Van der Belen
Mise en scène : Claudine Aerts
Extraits de textes : Fernando Pessoa
Création lumières : François Ridard
Régie : Josse Derbaix
Musique : Frédéric Chopin

 

Plus d'infos cliquez ici

 

 

MichEle Friche - Le Soir - MAD 12/03/2014

"Que du bonheur dans ce seul en scène (...): une générosité et un savoir-faire de conteur, un méli-mélo d'humour et d'émotion qui, dans le sillage d'une grand-mère pas comme les autres, parle de la mort, de la vie, de ce qui les brasse et les réincarne l'une et l'autre...le théâtre et la poésie, celle de Pessoa, en particulier. A voir, absolument.

Dimanche 16 novembre 2014

 

Voyage en Tchéquie avec Silvia Bazantova

Certains d'entre vous ont déjà rencontré Silvia Bazantova au BOABOP, elle fait notamment partie du groupe QUINTESSENCE : sa fougue au violon et sa voix profonde et dénuée d'artifices en ont charmé plus d'un !  Jean-Philippe Collard Neven lui a proposé de mettre sur pied un concert de musique de son pays, elle relève le défi !

 

 

  • Première partie
    • Trio nº4 de A.Dvorak "Dumky" - Pauline Oreins, Urska Horvat et Silvia Bazantova.
    • Sonate romantique à 4 mains de Zdenek Fibich - Pauline Oreins et Silvia Bazantova.
    • Deuxième mouvement de "Pohadka" pour violoncelle et piano de Leos Janacek - Pauline Oreins et Urska Horvat 
    • Nocturne pour violon et piano de Jaromir Bazant (le grand-père de la violoniste Siliva Bazantova) - Jean-Philippe Collard Neven et Silvia Bazantova
  • Deuxième partie
    • Créations de Silvia Bazantova et arrangements et improvisations sur la musique folklorique tchèque - Jean-Philippe Collard Neven et Silvia Bazantova

 

Pour réserver c'est ICI

 

Au menu, après le concert, quiches maison et salade de saison.

 

Pour les amateurs, départ de la balade accompagnée par Monique du " Groupe des sentiers de Chaumont -Gistoux" à 14h.  Rendez-vous au parking de l'Eglise de Dion-le-Mont, 3 rue du Brocsous.

Dimanche 19 octobre 2014 à 17h

 

GOD SAVE THE SWING

 

God save teh swing

Véritable machine à swing, ce sextet bruxellois vous emmène au coeur des années ’30, quand le Lindy Hop, le Charleston, le Jitterbug et autres danses endiablées attiraient dans les ballrooms des hordes de danseurs effrénés.

Danseurs avertis ou novices, vous serez dans l’impossibilité pure et simple de rester assis. Que vous soyez souple comme une serpillère ou rigide comme un manche à balai, votre corps sera irrésistiblement balancé par le swing puissant de l’orchestre!

Ces six musiciens d’exception vous proposent les perles du répertoire de la Swing Era, de Duke Ellington à Count Basie, en passant par Glenn Miller, Benny Goodman, et John Kirby.

Âmes sensibles s’abstenir: ça va swinguer!

 

Kenny Jeanney: alto, tenor & soprano sax ; arrangements, adaptations
Jean-Paul Estiévenart: trompette
Edouard Wallyn: trombone
Matteo Carola: guitare ; arrangements, adaptations
Victor Foulon: contrebasse
Armando Luongo: Batterie

 

 

Ecoutez-les !

 

20 septembre 2014 : L’âme des Poètes. Concert « Brel, Brassens, Ferré ».

Ames des poetes

L’ « Âme des Poètes » est composé de trois musiciens de jazz de tout premier plan : Jean-Louis Rassinfosse, contrebassiste à la sonorité tellurique et à l’humour dévastateur, Pierre Vaiana, saxophone soprano et Django d’Or 2009, et Fabien Degryse à la guitare acoustique.  Ce trio exceptionnel explore depuis 1992 le répertoire des grands standards de la chanson française pour en livrer des versions instrumentales pleines d’émotion, de créativité et d’humour.

 

Pour accéder à leur bio cliquez sur le nom des musiciens. Pour accéder à leur site, cliquez ici        Extraits de leur nouvel album

 

 

Dimanche 6 juillet, stage de valse et milonga, suivi d'un spectacle de tango !

 DUO FISCHY GRECO  The repertory is extense : it have classics and a few less listened musics of the most important musicians of Buenos Aires, Gardel, Filiberto, Aieta, Troilo, Mores, Pugliese, Salgan, Piazzolla, etc. All music is own arrangments to viola and piano.  Agostina & Nicolas are professors at Music Conservatory of Saint Martin in Buenos Aires." plus d'infos ici

 

Nele et Geert dansent ensemble depuis 4 ans.  Ils ont étudié le tango avec divers maestros et l'enseignent aujourd'hui à Torhout et Ostende.  Ils étaient récemment en démo avec Praga Khan et seront prochainement invités au "Mega latin Friday"

 

Daniela et Jean : professeurs au Boabop Theatre depuis 4 ans. Danseur, Jean Vinclair découvre le tango en 1976 lors d’une tournée à Buenos Aires avec Maurice Béjart. Il étudie avec Gustavo
Naveira et Giselle Anne. Formée à l'école Mudra sous la direc!on de Maurice Béjart, Daniela Lucà danse pour de nombreux
chorégraphes : Yiri Killian, Oscar Arais, José Besprosvany et bien d'autres. Daniela s'est "mise au tango" voici une dizaine d'années,
tout en con!nuant sa carrière de danseuse contemporaine

A l'issue du séminaire, une performance à 4 proposée par Daniela et Jean et Nele et Geert sur la musique du Duo Fischy Greco sera suivie d'une milonga

Dimanche 15 juin 2014 à 17h

 

QUINTESSENCE

 

 Pauline Oreins (accordeon), Silvia Bazantova (violon), Thomas Engelen (violoncelle), Jimmy Bonesso (piano) et Maxime Charue (percussions) nous transporteront au pays du tango ...

 

Composé de musiciens de formation classique, ce quintette s'est constitué en janvier 2012 dans le cadre du cours de musique de chambre au Conservatoire Royal de Mons (Art2). L'idée d'en faire un projet d'avenir les a très rapidement enthousiasmés. Il leur paraissait naturel de commencer leur répertoire avec la musique d'Astor Piazzolla, tout d'abord parce qu'il est un des rares compositeur à avoir donné une place de choix à l'accordéon, cet instrument qui n'est pas toujours jugé à sa juste valeur ; ensuite parce que sa musique a le formidable pouvoir de toucher un très large public. Cependant, le quintette ne désire pas se cantonner uniquement à ce style mais bien explorer d'autres univers comme ceux de Stravinsky, Kapustin, Nino Rota, ... et également leurs propres compositions.

 

Repas (salade/wraps) après le concert sur réservation.

Milonga à partir de 20h30.

 

Pour en savoir plus lisez ceci !

 

 

 

Samedi 17 mai 2014          SOLD OUT

 

 Celui qui se moque du crocodile … n’a pas traversé la rivière

 

   L’histoire de la rencontre de deux hommes : François Ebouele et Guy Theunissen par la Maison Ephémère.  Pas une leçon de morale, juste un témoignage et deux superbes acteurs !

 

 

Dimanche 27 avril 2014 à 17h

 

QUATUOR ZERKALO

 

Proposé par Guy Danel.

 

Le quatuor à cordes Zerkalo nait à Bruxelles en 2012 de la rencontre de quatre jeunes musiciens passionnés par la musique de chambre. L’ensemble travaille d’emblée avec des professeurs renommés tels qu’Eric Robberecht (Ensor Kwartet), Guy Danel (Quatuor Danel), ou Vaclav Remes (Prazak Quartet). En parallèle, ils ont profité des conseils d’éminents professeurs tels que Tony Nys et Paul de Clerck. Récemment le quatuor Zerkalo a travaillé avec Natalia Prishepenko (Artemis Quartet) dans le cadre du programme de formation professionnelle ProQuartet-CEMC et avec Åsa Åkerberg de l’Ensemble Recherche. En octobre de 2013 Zerkalo obtient le deuxième prix du Concours Européen de Musique “Città di Moncalieri” à Turin (Italie). Depuis janvier 2014, le Quatuor Zerkalo est l’ensemble en résidence de l’association Chamber Music for Europe.
Séduits par les possibilités du quatuor à cordes, les membres de Zerkalo ont su considérer le terrain de liberté immense qu’il leur offrait: liberté de répertoire, liberté de diffusion, mais aussi liberté
d’association avec d’autres disciplines artistiques. Création, innovation et expérimentation sont à la base des projets du groupe.

 

Le programme : Schubert, un quatuor de jeunesse - T. Hosakawa, Kalligraphie ou Urbilder - Schubert, Quatuor Rosamunde. Ce rapprochement entre Hosakawa et Schubert est proposé par le compositeur japonais.

 

©Sakiho Saka
©Sakiho Saka

Samedi 29 mars à 20h30  PIANO JAZZ Jean-Philippe Collard-Neven viendra nous fera découvrir ses nouvelles compositions à l'occasion d'un concert solo.     Infos

 

Samedi 15 Mars 2014 à 20h30

 

Didier Laloy & Tuur Florizoone

 

Duo d’accordéons : Diatonique/chromatique

 

Au menu, Saltimbocca !

 

Rencontre entre deux grands, au propre comme au figuré, accordéonistes de chez nous!

 

Mettre Didier Laloy et Tuur Florizoone ensemble sur scène est une idée folle. Folle car ils viennent d’univers très différents, folle car leurs instruments ne semblent a priori pas complémentaires. Et surtout folle, car deux génies se confrontent ici pour créer une musique innovante ! Ce duo a décidé de rendre l’accordéon sexy et de faire un pied de nez aux clichés trop facilement véhiculés à son sujet. Car quand il est entre de bonnes mains, il devient synonyme d’harmonies originales et de mélodies peu banales, de rythmes maîtrisés et de groove délicat. Et quand deux esprits échauffés se prêtent au jeu, attention aux oreilles et aux yeux.

 

Côté chromatique, Tuur Florizoone, qui a étudié et assimilé tous les langages (classique, jazz et sud-américain par ses nombreux voyages au Brésil) apporte ses harmonies et ses influences jazz au projet.

 

Côté diatonique, Didier Laloy, autodidacte, prête ses mélodies et le punch de sa rythmique à leurs compositions originales.

 

Ces deux musiciens ont une énergie et une imagination à couper le souffle. Entre les compositions de l’un et celles de l’autre, ils dansent leur musique autant qu’ils la jouent: une soirée à ne pas manquer !

 

Que bonheur d'avoir pu les attirer chez nous !

 

Pour réserver c'est ICI

 

Déja vu chez nous :

Samedi 15 mars Tuur Florizoone et Didier Laloy

photo J-L. Cornez
photo J-L. Cornez

Dimanche 16 février 2014 à 17h

 

VOYAGES VERS DE NOUVEAUX TERRITOIRES

 

 

Concert en collaboration avec la classe de composition instrumentale et mixte du Conservatoire de Mons (Arts2)


Ouvrir nos oreilles à la création des jeunes compositeurs d'aujourd'hui c'est aussi se confronter au risque possible d'entendre l'inouï, les sonorités venues d'ailleurs qui transcendent les modes et les habitudes d'écoutes. Car ces jeunes artistes veulent avant tout nous faire vibrer par delà de cette fameuse "fenêtre ouverte sur le monde" dont nous parlait Léonard De Vinci. Ecouter ces zones peu connues du monde qui est le leur tout autant que le nôtre, s'accrocher à ces aspérité du temps que l'on n'ose pas toujours aborder, voilà donc offerte à nos oreilles cette magnifique subjectivité qui émerge de cette classe de composition du Conservatoire de Mons (Arts2) menée depuis de nombreuses années par le compositeur Claude Ledoux. Ces musiques qui fusent de toutes parts, sans a-priori esthétique, de l'easy listening vers l'expression la plus expérimentale, du romantisme persistant vers les résidus des musiques populaires, ces oeuvres aux expressions variées feront de ce concert une véritable invitation au voyage vers des nouveaux territoires sonores qui en surprendront plus d'un.

 

Plus concrètement,

  • Les compositeurs seront Gwenael GRISI, Pierre SLINCKX et Maxime GEORIS.
  • Des formations différentes seront présentes dont un duo de Harpe et Percussion, un quatuor de Accordéon/Violoncelle/Trombone/Percussion, un duo de Trombone et Piano.

 

 

Samedi 25 Janvier 2014

 

L'Oiseau Vert

 

D’après Carlo Gozzi.  Prenez deux jumeaux orphelins, philosophes convaincus recueillis par un couple de bouchers poltrons. Chassés du foyer le jour de leurs 18 ans, ils parcourent le monde à la recherche de leurs origines.  Ajoutez y le retour du roi Tartaglia déprimé et narcoleptique, perdu dans son palais, sous les ordres de sa mère, une sorcière loufoque.  Saupoudrez d’une pierre magique qui fait pousser des palais, d’un décor mobile en bois, et d’un petit théâtre d’ombre... Une histoire rythmée, hilarante  présentée par le Rafistole Théâtre.  On a été absolument conquis par leur jeunesse, leur jeu décalé et tellement drôle !

 

Samedi 23 Novembre 2013

 

KIND OF PINK

 

Philippe Laloy ( flûte & sax), Arne Van Dongen (contrebasse), Manu Baily (guitares) : une version inédite et épurée de l’univers de Pink Floyd

Philippe Laloy, flûtiste et saxophoniste éclectique, dont l'univers se situe à la croisée du jazz, des musiques du monde, du rock et du classique, revisite les trésors cachés d'un répertoire intemporel: Dark Side of the Moon, bien sûr, mais aussi Meddle, Wish you were here, The Wall... Philippe Laloy s'est entouré de deux musiciens qui apportent chacun un élément personnel à cette relecture: Arne Van Dongen (contrebasse), issu du milieu classique et de l’improvisation libre, et Manu Baily (guitares), musicien complet habitué à l’improvisation, aux mélanges de styles. Le trio acoustique propose une version inédite et épurée de cet univers floydien.  on adore !

 

 

Dimanche 10 novembre 2013

 

PINTO

 

 PINTO est un groupe de jeunes musiciens basés à Bruxelles. Emmenés par la leader Margaux Vranken, pianiste et compositrice, ils proposent une musique fraîche, énergique et lumineuse. Leurs influences vont de Ralph Towner à Pat Metheny, en passant par Esperanza Spalding et Egberto Gismonti.  Au programme, des compositions personnelles, des standards du jazz et des "reprises" de Michael Jackson (oui oui) arrangées à leur sauce !

 

Plus d'infos ici

Dimanche 20 octobre 2013, à 17h

 

DUO CONTREBASSE PIANO

Adrien Tyberghein & Pauline Oreins

 

Pauline et Adrien cherchent avant tout un dialogue entre la contrebasse et le piano, et de cette fusion entre ces deux artistes découle une musique toute en nuances, d'une profondeur rare.

 Ce duo s'est créé il y a un peu plus d'un an au Conservatoire Royal de Mons pour un projet de musique de chambre et depuis, ils ne se séparent plus !  Le duo Tyberghein-Oreins commencera des récitals réguliers dans le courant de l’année 2013 et préparera son premier CD l’année suivante.

 

Au programme

  • Sonate en mi mineur pour violoncelle et piano de J. BRAHMS
  • Vocalise de S. RACHMANINOV
  • Grand Tango d'A. PIAZZOLLA
  • Divertimento pour contrebasse de N. ROTA 

 

Adrien Tyberghein débute le violoncelle à l'âge de 6 ans et la contrebasse à l'âge de 17 ans dans différents conservatoires de la métropole lilloise. Il entre ensuite au Conservatoire Royal de Mons en violoncelle dans la classe de David Cohen, puis, l'année suivante, en contrebasse, dans la classe de Philippe Cormann. Adrien décide alors de se centrer sur le développement de la technique de la contrebasse, s'inspirant de son expérience au violoncelle pour outrepasser les difficultés dues à la taille de l'instrument et le faire "chanter", et participe donc à de nombreuses initiatives visant à développer la notoriété de cet instrument. Il joue également régulièrement en musique de chambre, dans divers groupes de musique actuelle et participe à de nombreux concerts aux côtés de musiciens tels que David Cohen ou Lorenzo Gatto.   Il effectue également une formation jazz auprès de Didier Lockwood, Benoit Sourisse ou André Charlier.En 2012, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, en second cycle supérieur dans la classe de Thierry Barbé et joue cette même année dans plusieurs festivals, en soliste, accompagné par l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie (Mons (Belgique), Festival de la Follie, château d'Ecaussines). En parallèle, il est appelé à jouer avec l'Opéra National de Paris, l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, l'Ensemble Intercontemporain, l'Opéra La Monnaie | De Munt , …Il développe également ses projets solistes aux côtés de Pauline Oreins, Claire Dassesse et créera prochainement un ensemble mêlant musiques du monde, classique, jazz et rock. Adrien a pour projet d’effectuer un 3ème cycle soliste avec Philippe Cormann.

Très vite en contact avec le monde de la musique, Pauline Oreins a commencé le piano et les claviers de percussion à l'âge de 5 ans avec sa maman, Geneviève Ribant. A 8 ans, elle poursuit sa formation avec Orit Ouziel pour le piano et commence l'étude de l'accordéon avec Philippe Haccardiaux. A 15ans, elle entre au Conservatoire Royal de Mons avec le statut "Jeune talent" dans la classe de Dalia Ouziel. Elle est actuellement en Master 1, et se passionne tout particulièrement pour la musique de chambre. Elle a participé à de nombreux concours aussi bien en soliste qu'en musique de chambre (Dexia classics, concours international Epta, Grétry, Kaufmann, Jmusiciens, le concours de Lille pour le piano, de Roubaix pour l'accordéon, etc.) où elle obtint de nombreux prix. En 2011, elle est entrée à l'Institut de musique et de pédagogie de Namur (IMEP) pour l'accordéon chez Christophe Delporte, où elle est actuellement en baccalauréat 2.

Samedi 12 Octobre 2013, à 20h30 

 

La solitude du cocu

 

"Amanda" le 22 juin 2013 - 20h30

Amanda

Thibaut : C'est lui qui prête à AmAndA son étonnante voix de “haute-contre” . Sur scène il officie en tant que maître de cérémonie au charisme impressionnant. Du rire aux larmes, de la violence à la douceur, aucun sentiment n’est anodin au travers de ce personnage.

Claude : La force tranquille à la basse. Un jeu recherché et tout en finesse, le pilier du son d’AmAndA. Le plus calme des musiciens, le vétéran du groupe.

Saaam : Ingrédient indispensable au son d'AmAndA, le jeu de guitare de Saaam est unique et reste irremplaçable

Gauthier : Apporte au son d’AmAndA avec ses claviers ce que la haute couture apporte à la mode. Les couleurs et les émotions de ses sons terminent d’habiller les morceaux et les mettent encore plus en valeur.

Grek : Un batteur pur sang, de l’énergie et de l’inspiration à revendre. Un musicien efficace et indispensable.

Mik3 : Claviériste aux commandes de machines presque exclusivement rouges, il habille les compositions d’AmAndA des textures pianistiques et organistiques les plus variées.

 

Qui est AmAndA ?

Un groupe, un projet loin des sentiers battus, rencontre des univers lyriques, électroniques et rock, un style qui se murit avec le temps, tout en restant égal à lui même : inattendu et intrigant. En public les prestations sont tantôt intimistes tantôt grandiloquentes appuyées par une équipe "Lumières, effets spéciaux, habillage de scène", mais jamais effacées ou indifférentes.

AmAndA est un groupe de rock que certains qualifient de progressif. Mais il y a plus, AmAndA c'est presqu'un univers à part.

Les influences du groupe sont très variées et vont de Queen à Rammstein en passant par Kraftwerk & compagnie,tout en gardant un esprit mélodique fort et une orientation vocale aux couleurs souvent lyriques.

Le chant est en français avec quelques incartades en latin, interventions de chorales sur album et arrangements instrumentaux assez recherchés.

Si le premier album "Qui est Amanda (2002)" sonne assez pop, le groupe déploie une toute autre énergie sur scène avec des shows très intenses.

Le deuxième CD reflète mieux l'évolution du groupe vers un style plus musclé sans perdre de vue la marque de fabrique qui leur est propre.

Le groupe s'est formé autour de Thibaut de Halleux et Mik3 en 1999. Ils ont ensuite été rejoint par Greg à la batterie et Saaam à la guitare. Claude rejoint le groupe à la basse en 2003 et Gauthier rejoint le groupe aux claviers 2009.

Un troisième CD "Là où Chimène dort" est disponible depuis mai 2012 !

Le 19 mai 2013 : Musique de et avec Jean-Philippe Collard-Neven

... et Jean-Louis Rassinfosse (contrebasse) et Guest Bart Quartier accompagnés de quelques jeunes musiciens très prometteurs !

Avec

 

Jean-Louis Rassinfosse, contrebasse
Jean-Philippe Collard-Neven, piano

Guest : Bart Quartier, vibraphone

+

violons : Ayaka Tojo et Clément Holvoet
alto : Noah Mayer
violoncelle : Marica Takino
contrebasse : Adrien Tybergheins
harpe : Alyssia Hondekeim
Percussions à clavier : Bart Quartier
Percussion et batterie : Vincent Cuignet
Piano, composition: Jean-Philippe Collard-Neven
flûte :Kristina Detroyer
trombone : David Rampelberg

Jean-Philippe Collard-Neven et Jean-Louis Rassinfosse, deux musiciens accomplis qui suffisent largement au bonheur de leur public ont cette générosité d'aller à la découverte des jeunes talents.

 

Le concert qu'ils nous proposent, articulé en deux temps, met à l’honneur une dizaine de jeunes musiciens, tout juste diplômés d’une Haute Ecole Musicale ,ou en passe de l’être.


Partant de l’idée que la musique s’apprend bien plus en montant sur scène qu’entre les quatre murs d’une classe, Jean-Philippe Collard-Neven et Jean-Louis Rassinfosse les invitent à les rejoindre sur scène dans leur répertoire spécialement arrangé pour l’occasion, entre compositions personnelles et relecture d’un concerto de Bach.


La seconde partie du concert sera la toute première apparition publique d’un ensemble mis sur pied par Jean-Philippe Collard-Neven rassemblant autour de lui 9 jeunes musiciens pour interpréter sa musique, dans un désir de voir celle-ci habitée par l’énergie, la fougue et la fraicheur de ces jeunes talents, tous choisis pour leur forte personnalité et leur ouverture particulière à toutes les musiques d’aujourd’hui.

Bruxelles Aires Tango Orchestra le 10 mai 2013

4. Fantasy Music Project le 21 avril 2013

Théâtre "Babel Ere" le 30 mars 2013

Concert de Jacques STOTZEM le 2 février 2013 20h30

Jacques STOTZEM live
Jacques STOTZEM live

Guitariste inclassable, Jacques Stotzem rayonne de par le monde. Il bouscule les règles de la musique avec un naturel désarmant et redessine avec son âme les frontières du « fingerpicking ».  Au hasard de ses humeurs, de ses envies, de ses rencontres, il flirte avec le blues, le folk, le jazz, le rock ou encore des sonorités qui invitent aux voyages et rappellent les contrées asiatiques lointaines où régulièrement il se rend. Là, un autre univers s’ouvre à lui.  Il aime s’y perdre, s’y laisser surprendre. Ses expériences de vie l’éveillent davantage à plus d’humilité, de simplicité et de pureté !  La musique de Jacques Stotzem respire, transpire son créateur. Elle n’appartient qu’à lui, et pourtant, parle à tout le monde !

Né en 1959 à Verviers, le guitariste belge a enregistré 12 CDs et beaucoup de fans de guitare acoustique le citent parmi leurs favoris absolus. Les critiques spécialisées et ses collègues guitaristes reconnaissent en lui non seulement une parfaite maîtrise technique, mais aussi un sens indéniable de la note idéale au bon moment. Son style unique et très raffiné combine à la fois un sens de la mélodie, une approche dynamique, une connaissance approfondie de l'harmonie, une virtuosité au service de la musique.

Jacques Stotzem est devenu un invité régulier des plus importants festivals européens et américains et ses tournées le mènent jusqu'au Japon, en Chine ou à Taiwan. Depuis 2006, la légendaire firme de guitare américaine "Martin Guitar" produit un modèle "OMC Jacques Stotzem Custom Signature", un rêve pour tout guitariste, une consécration pour Jacques. En 2009 sort son CD «Catch the Spirit » (avec des reprises de Jimi Hendrix, Rory Gallagher, U2, etc...), cet album est resté 43 semaines dans les charts belges ! Début 2012, sortie de son 12ème CD intitulé "Lonely Road", où il renoue avec la composition. Un CD tout en nuance, en équilibre, cet album est comme le carnet de voyage de Jacques où les rencontres, les expériences, les moments de vie sont racontés par sa guitare. Le programme du concert mélange à la fois ses nouvelles compositions avec des extraits de « Catch the Spirit » qui sont devenus des « classiques » des concerts de Jacques.

Concert de ExperQ (= AkroPercu) le 20 janvier 2013

ExperQ : n'allez pas en chercher la signification. C'est le concept né de la passion et du travail intense de 4 amis percussionnistes issus du Conservatoire Royal de Mons.

De leur motivation et de l’engouement témoigné par leurs professeurs, un projet est conçu :   un concert exclusivement dédié à leur passion, les percussions.

Suite à l'énorme succès de sa première apparition publique, ExperQ poursuit sur sa lancée et propose des concerts au cours desquels le public est ravi par la passion que leur transmet ce groupe très enthousiaste.

Ce quatuor d'une dynamique unique en son genre vaut le détour. Le mélange de musique , de costumes, de jeux de lumières et d'humour a déjà captivé un public nombreux  : dès à présent, laissez vous aussi entraîner par la percussion dans tous ses états, pour toutes et pour tous!

 

 

Théâtre :"Entre deux verres" le 1er décembre 2012

De et avec Pascale Vander Zypen et Christian Dalimier

DUO UNA CORDA avec Coline Dutilleul et Johan Fostier le 18 novembre 2012

Concert d'ouverture autour de JEAN-PHILIPPE COLLARD-NEVEN, le dimanche 30 septembre 2012

Les portes ouvertes, c'était le 26 août et le 9 septembre 2012 ...

Le passe-partout nous met en première page ce 19 septembre 2012

L'AVENIR ce jeudi 6 septembre consacre la première page du supplément Brabant wallon à la naissance de notre petit lieu !

Laurent Sprimont Quartet, le 28 janvier 2012 !

Causerie sur le lemming, le 3 décembre 2011

Pierre Simon le 22 octobre 2011

RESTO le 24 septembre 2011

Karoline de la Serna le 25 juin 2011

* CANAL'do le 2 avril 2011

* BIG NOISE le 22 janvier 2011

Une ambiance du tonnerre au premier concert du BOABOP Théâtre ! Photos Anicé Hicter.

Vendredi 17 mars 20h30 : Tango Sensations  avec  Luc Tooten, violoncelle & Stéphane De May, piano  et les danseurs Jean Vinclair et Daniela Luca

 

La source proprement populaire du tango se situe dans les faubourgs lointains du Buenos Aires de la fin du XIXème siècle où vivent de nombreux immigrés. Dans ce climat tumultueux se développe une nouvelle forme de danse: Le Tango.

Depuis la fin du vingtième siècle , des compositeurs plus formés et plus classiques tels que Piazzolla et Bragato lui redonnent une vitalité nouvelle. Certains artistes classiques ont voulu donner un nouveau sens à l’interprétation de cette musique. C’est dans le même courant que s’inscrit la démarche du duo Tooten-De May qui, à titre exceptionnel, a voulu faire l’expérience de l’interprétation de ce répertoire original. 

Un paysage musical dans lequel Daniela Luca et Jean Vinclair, danseurs, adorent se plonger.

La rencontre de ces quatre là nous offre un spectacle riche,plein d'images et émotions ...

A ne pas rater...

Soirée sans repas.

SOLD OUT